Rhone Trip lors d'un événement oenotouristique dans un domaine viticole de la vallée du Rhône

L’art de l’œnotourisme selon Rhône Trip, entre passion et précision

Pour ce nouveau portrait, nous rencontrons Hélène qui possède un parcours professionnel ayant fleuri dans les jardins du commerce et du tourisme. En arrivant dans la région, Hélène a commencé à s’intéresser au vin et ses nombreuses nuances. C’est en travaillant pour l’office de tourisme qu’elle a fait la connaissance de Julie et Laurent. Après plusieurs collaborations, la rencontre entre Julie et Hélène, deux jeunes femmes passionnées, bienveillantes et audacieuses verra naître de nombreux projets ambitieux pour Rhône Trip.

  • Hélène, présente toi !

    Je suis une jeune maman quarantenaire 🙂 originaire du nord de la France. Je suis issue du monde du tourisme, j’ai travaillé en office de tourisme sur des postes de chargée de commercialisation, de promotion et de relations presse. J’étais notamment en charge des relations avec les tour opérateurs, les agences réceptives, les croisiéristes etc…
    J’ai aussi travaillé en tant que commerciale puis directrice commerciale pour un gros autocariste dans le Vaucluse, et sur d’autres postes au Train de l’Ardèche ou au Safari de Peaugres! Bref je n’ai jamais quitté le monde du tourisme depuis la fin de mes études. Mon rôle chez Rhône Trip regroupe un peu toutes ces différentes facettes de mon parcours professionnel, je suis en charge du développement de la clientèle, que ce soit la clientèle
    entreprises, ou la clientèle individuelle. Trouver de nouveaux clients, de nouveaux partenaires, construire de nouvelles offres, développer la vente de séjours… Telle est ma mission chez Rhône Trip!

  • Pour quelle(s) raison(s) as-tu voulu rejoindre l’aventure Rhône Trip ?
    J’ai rencontré Julie et Laurent lorsque j’étais en poste à l’office de tourisme, lorsqu’ils ont créé Rhône Trip, et nous avons régulièrement travaillé ensemble, notamment pour les accueils d’agences réceptives, ou pour les accueils de journalistes. J’aimais leur créativité, ils aimaient mon côté “carré”. Et puis de fil en aiguille, et quelques années plus tard, nous avons échangé sur une possibilité de travailler ensemble et c’est apparue comme une évidence, et pour eux, et pour moi!

  • Qu’est ce qui t’attires dans le domaine du vin ?
    En tant que fille du nord, j’avoue que le domaine de la bière m’était beaucoup plus familier que le vin! Et puis j’ai découvert cette belle région qu’est la Vallée du Rhône, ses côteaux en pente qui façonnent des paysages d’exception. J’ai aussi appris à découvrir le vin et à l’apprécier! Je pense qu’il y a encore beaucoup à faire dans le domaine de l’oenotourisme, notamment pour pouvoir pousser davantage de portes, et créer de nouvelles offres ! C’est un domaine de passionnés, et un domaine passionnant!
  • As-tu déjà des idées pour enrichir les expériences des visiteurs ?
    Nous travaillons avec Julie sur la création de nouvelles offres à destination des entreprises, notamment des chasses aux trésors dans les vignes, ou des enquêtes à mener dans un domaine. L’idée est aussi de pouvoir proposer ces offres pour des groupes d’amis, ou pour des enterrements de vie de jeune homme ou de jeune fille. Nous allons également mettre en place une offre Brunch cet été, le but étant de la développer dans le futur, et de pouvoir peut-être proposer d’autres options comme les pique-nique vignerons qui sont très appréciés. Nous espérons aussi développer les séjours puisque Rhône Trip est maintenant référencé en agence de voyage, séjours dans la région d’abord, et pourquoi pas dans le futur, pouvoir proposer les autres régions viticoles de France!
  • Comment envisages-tu de te familiariser avec le domaine du vin ?
    Je connais déjà assez bien la Vallée du Rhône pour y avoir travaillé depuis plusieurs années. Je suis par contre beaucoup plus novice en ce qui concerne le Beaujolais et la Bourgogne, mais je prévois une immersion prochainement pour pouvoir justement découvrir ces deux territoires. Même si mon rôle aujourd’hui n’est pas d’être sur le terrain en tant que chauffeur-guide, j’avoue que j’envisage tout de même une formation professionnelle pour m’initier davantage à la dégustation professionnelle !
Photo d'Hélène de dos lors d'un séminaire dans les vignes
  • As-tu une anecdote rigolote ou un joli souvenir autour du vin ?
    Quand je suis arrivée dans la région, je ne buvais pas du tout de vin rouge. Je n’appréciais pas et je ne prenais aucun plaisir. Et un jour je suis allée manger à Vienne avec des amis, et le restaurateur m’a dit “mais vous ne pouvez pas vivre ici et ne pas aimer le vin rouge!” et il a choisi un vin et m’a dit “goûtez-moi ça”, c’était un vin puissant, racé, légèrement épicé, je me souviens encore exactement du nom et de la bouteille. A partir de ce jour, j’ai commencé à apprécier le vin rouge sans savoir que je travaillerais dans ce domaine quelques années plus tard.
× Available on SundayMondayTuesdayWednesdayThursdayFridaySaturday