Rhone Trip lors d'un événement oenotouristique dans un domaine viticole de la vallée du Rhône

L’art de l’œnotourisme selon Rhône Trip, entre passion et précision

« Le partage ». Voici le mot qui décrit le mieux Edouard, dit « Eddy ». Entre pédagogie et proximité avec les autres, Eddy apporte cette petite touche de bonheur lors des séjours œnologiques qu’il accompagne. Découvrez son portrait et sa philosophie de vie animée par sa soif de connaissances et de savoir.

  • Eddy, racontes nous ton parcours et ton rôle au sein de Rhône Trip ?

Je m’appelle Edouard, j’ai 47 ans, mais on m’appelle Eddy. Je suis natif du Beaujolais et passionné de vin depuis ma jeunesse. Diplômé d’un master en Commerce International et parfaitement trilingue, je suis un véritable autodidacte. J’ai un parcours de merchandiseur, mais aussi de marchand de vins, de commercial itinérant et nomade. Je travaille en tant que consultant extérieur. Cela fait depuis 20-25 ans que j’évolue dans le domaine du vin. Je suis un apporteur d’énergie et de bonheur. J’aime m’occuper des gens pour qu’ils passent un bon moment. Depuis 1 an, je suis guide accompagnateur oenotouristique pour Rhône Trip.

 

  • Passion pour le vin : qu’est ce qui te passionne le plus dans le monde du vin ? Pourquoi avoir choisi ce domaine en particulier ?

Le partage. On dit que l’eau sépare les hommes et le vin les réunit. Pour moi, l’échange et la proximité sont des sources d’énergie. J’ai choisi ce domaine en particulier car on apprend tous les jours. Le meilleur moyen de préserver son appétence pour la vie, c’est d’apprendre tous les jours. Se confronter à de nouvelles choses, mettre en place un raisonnement pour comprendre. La connaissance est une cure de jouvence continuelle.

  • Quelle est ton approche personnelle et comment se reflète-t-elle dans ton travail ?

Mon approche est la vulgarisation œnologique, faire en sorte de retenir, de comprendre sans utiliser des termes trop techniques. Mon objectif est de donner une boite à outils aux personnes pour avoir les rudiments de la dégustation s’ils ne sont pas familiers avec l’univers du vin. Donner les bases d’observation, d’analyse sensorielle, de dégustation, en insistant sur un process et différentes choses qui interagissent lors de la visite. Je dirais que la pédagogie et la proximité font partie intégrante de mon approche personnelle. Je pense également que l’énergie de groupe est fondamentale, c’est une priorité que je place toujours au centre de la journée.

 

  • Selon ta personnalité, quel serait le cépage te correspondant ? Et pourquoi ?

Pour leur noblesse et le fait qu’ils font de très grands vins de grande garde, quasiment spirituels, je choisirais le Pinot noir et le Syrah. Ils sont de véritables raccourcis vers l’émotion, le partage, voir l’extase. Le vin est, en règle générale un archétype spirituel.

  • Une petite anecdote un peu rigolote d’une dégustation.

Lors d’une dégustation, de part mon côté responsabilisant et professionnel, je me devais de cracher les vins. Une cliente présente ce jour là faisait tout le contraire et s’abreuvait beaucoup, jusqu’à l’ivresse. Je lui ai donc dit qu’elle pouvait cracher les vins pour éviter de se mettre mal. Elle m’a alors regardé en me disant « I am not that professional, Eddy ! » (Traduction : je ne suis pas si professionnelle Eddy !) une petite anecdote assez sympa.

× Available on SundayMondayTuesdayWednesdayThursdayFridaySaturday